Vous êtes ici : Accueil > Troubles du sommeil : Lexique > Narcolepsie

Narcolepsie

Mot commençant par la lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Retour

Qu'est-ce que la narcolepsie ?

La narcolepsie, aussi appelée "Maladie de Gélineau", est caractérisée par trois sortes de symptômes :
  • des attaques irrésistibles de sommeil sur fond de somnolence récurrente ;
  • des chutes par interruption du tonus musculaire (cataplexie) ;
  • des parasomnies à type d'hallucinations et de paralysies au cours du sommeil.

Il y a une exagération pathologique du besoin de dormir, tendance irrésistible au sommeil, survenant par accès. Elle peut avoir des conséquences sur les ronflements et apnées du sommeil.

Les personnes touchées par ce trouble du sommeil sont appelés les "narcoleptiques". 

Les signes de la narcolepsie-cataplexie

Comment savoir que l'on est narcoleptique ? Les signes les plus connus jusqu'à aujourd'hui sont les suivants :
  • Hallucinations durant le sommeil,
  • Sommeil de nuit perturbé par des cauchemars, des réveils en milieu de nuit,
  • Cataplexies provoquées par des émotions,
  • Somnolence diurne excessive,
  • Fatigue permanente,
  • Paralysies proches du sommeil.

Somnolence diurne excessive (SDE)

Les accès de sommeil sont pluri-quotidiens. Ils sont de durée variable selon les circonstances dans lesquelles ils se produisent. Ils sont imprévisibles et très difficilement contrôlables. Ils connaissent des horaires électifs, dans l’heure suivant le lever, dans la deuxième partie de la matinée et en début d’après-midi. Ils sont rafraichissants, le sujet se réveille en forme après sa sieste (contrairement à l’hypersomnie où elle est suivie d’une sensation d’ivresse ou de confusion importante).

Cette somnolence se traduit aussi par des épisodes de confusion à type d’activité automatique, rangement d’objets dans des lieux insolites, paroles totalement en dehors du contexte, conduite d’un véhicule sur plusieurs kilomètres sans aucun souvenir du parcours effectué.

Les hallucinations

Les hallucinations touchent tous les sens (vue, odorat, tact). L’hallucination le plus souvent rapportée donne l’impression de sentir la présence d’une personne inamicale. Cette sensation est si réelle qu’elle peut être effrayante (au point que certains sujets placent une arme dans le tiroir de leur table de nuit par exemple).

Les paralysies du sommeil

Les paralysies du sommeil sont une incapacité à mobiliser les muscles volontaires, survenant à l’endormissement ou au réveil et parfois accompagnée d’une hallucination. Le sujet ne peut ni bouger ni crier (il ne peut que mobiliser ses yeux).

Les troubles de l’architecture du sommeil

Les troubles de l’architecture du sommeisont caractéristiques de la maladie. Le sujet s’endort rapidement après le coucher mais son sommeil est fragmenté par des éveils et des parasomnies associées à une activité onirique (rêves) profuse, voire des troubles du comportement en sommeil paradoxal, au cours desquels il est susceptible de se comporter comme s’il était en train de vivre son rêve.

Lors des enregistrements on observe, de façon typique, des endormissements directement en sommeil paradoxal, alors que le sommeil normal présente une latence du SP d’au moins 60 minutes.

Retour

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.