Vous êtes ici : Accueil > Troubles du sommeil : Lexique > LAUP: Opération du voile du palais

LAUP: Opération laser du voile du palais pour ronflements et apnées

Mot commençant par la lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Retour

Technique

Le patient est placé en position assise, bouche ouverte, et l'on commence par anesthésier le voile et les parties latérales de la gorge à l'aide d'un spray anesthésique (xylocaïne à 10 ou 15 p. 100), puis d'injections trés localisées d'anesthésique local (xylocaïne adrénalinée à 2 p. 100).

Une fois l'anesthésie efficace, sous bon éclairage, tandis que le patient dit "AAAAA" durant une expiration profonde, le médecin dirige le rayon laser vers l'arrière-gorge pour réduire l'excès de tissu au niveau du palais et de la luette, en réalisant une tranchée médiane, à la partie basse de la luette.

Ce geste permet ainsi d'élargir le passage aérien au fond de la gorge et de faire disparaître les vibrations à l'origine du ronflement. 
(Dr Kamami, 29-06-09)

Suites operatoires


Immédiatement après le traitement laser, le patient peut retourner à ses activités normales.

Le patient a la bouche "endormie" par l'anesthésie locale et ne sent pas grand-chose durant l’intervention, comme chez le dentiste.

Par contre, une douleur d’angine apparaît 5 heures après l'intervention, au réveil de l’anesthésie locale. La douleur est alors calmée par des antalgiques classiques.

Une surinfection peut survenir, surtout si le patient ne suit pas les conseils de ne pas boire d’alcool après l’intervention et de ne pas manger épicé. Il est noté dans la littérature des épisodes d’hémorragie post-opératoire: ils sont en fait exceptionnels depuis l’association du laser et de la radiofréquence durant l’intervention.

Retour

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.