Vous êtes ici : Accueil > Troubles du sommeil : Lexique > Insomnie chronique

Insomnie chronique

Mot commençant par la lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Retour

Définition de l'insomnie


Littéralement, absence de sommeil. L'insomnie est la diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou l'atteinte de la qualité du sommeil avec retentissement sur la qualité de la veille du lendemain . Il s'agit d'une plainte subjective de la personne qui ne parvient pas à dormir malgré des efforts légitimes pour y arriver.

Elle peut être marquée le plus souvent par un endormissement difficile, mais aussi par des réveils au cours de la nuit, ou un réveil précoce le matin et/ou le sentiment que le sommeil n’est pas réparateur.
 
L’insomnie se caractérise également par une grande fatigue pendant la journée, une somnolence, des difficultés de concentration et une diminution de l’efficience intellectuelle, ainsi que de troubles psychologiques à type d’irritabilité, angoisse ou dépression. La plainte du sujet insomniaque est centrée sur les difficultés qu’il éprouve à "tenir le coup dans la journée" .

On distingue arbitrairement :

          o - les insomnies du soir (d’endormissement) ;

          o - les insomnies du matin (éveil spontané anticipé par rapport à l’heure souhaitée) ;

          o - les insomnies d’anticipation ou de performance (rattachées au stress) ;

          o - les insomnies occasionnelles (ou circonstancielles) liées à un évènement traumatisant ;

          o - les insomnies chroniques (très souvent compliquées par le piège de la dépendance aux médicaments précédents).


Lorsqu'elle est aigue transitoire, de moins de trois mois, associée à une stress (psychologique, environnemental, physique ou psychosocial), elle cesse avec l'éviction du facteur causal ou s'il y a adaptation.

On parle d’insomnie chronique lorsque la perception d’un mauvais sommeil se ressent plus de trois fois par semaine et persiste depuis plus d’un mois. Dans ces cas, il faudra rechercher une maladie mentale, une mauvaise hygiène du sommeil, une cause médicale ou médicamenteuse : un problème digestif, infectieux, endocrinien, un ronflement, des apnées du sommeil.
Sa fréquence augmente avec l’âge. (Dr Kamami, 21-10-08)

L'insomnie:comment y remédier? Y a t'il des solutions? Quels remèdes et/ou traitements?

De nombreux insomniaques comptent sur des somnifères ou autres sédatifs pour essayer de se reposer. D'autres utilisent des tisanes comme la valériane, la camomille, la lavande, le houblon ou de la passiflore.

Les remèdes plus traditionnels consistent à :
  • boire du lait chaud avant d'aller se coucher, 
  • de prendre un bain chaud le soir, 
  • de pratiquer de l'exercice physique une demi-heure dans l'après midi, 
  • de manger léger le soir trois heures avant le coucher, 
  • d'éviter les produits excitants le soir, 
  • de se lever tôt le matin et de se coucher tôt également, à heures régulières. 

La médecine traditionnelle chinoise traite l'insomnie depuis plusieurs millénaires. L'approche typique est entre autre constituée de l'acupuncture, du massage thérapeutique chinois, de la diététique et de la pharmacopée chinoise.

Un bon état de relaxation est une bonne manière d'obtenir un sommeil de qualité. Les techniques de relaxation comme la méditation (la « minute-zen ») sont reconnues pour leur efficacité. Elles atténuent le stress physique et mental et aident à un sommeil plus reposant. (Dr Kamami, 21-10-08)

Retour

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.