Vous êtes ici : Accueil > Troubles du sommeil : Lexique > Dysphonie (voix cassée ou enrouée)

Dysphonie (voix cassée ou enrouée)

Mot commençant par la lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Retour

Difficulté de phonation, quelle que soit son origine: centrale ou périphérique. Elle se traduit  par l'atteinte isolée ou combinée des trois paramètres acoustiques de la voix qui sont la hauteur, l'intensité et le timbre.

Lorsqu'on perd la voix, qu'on a la voix cassée ou la voie enrouée, que l'on devient même aphone, cela survient souvent après un bon rhume. Cette dysphonie est souvent précédée d'une sensation de chatouillements laryngés (on appelle cela des " paresthésies ") puis d'une toux sèche, la laryngite catarrhale nous surprend et nous laisse sans voix, étant liée à une inflammation aiguë des muqueuses avec une hypersécrétion des glandes.
Le matin, tout va encore à peu près bien et la voix est acceptable. Et puis, insidieusement en cours de journée, la voix se voile, faiblit puis finit par disparaître en fin de journée.

Présentation des cordes vocales


Ces vidéos présentent les cordes vocales : où elles se trouvent et comment elles fonctionnent.

La dysphonie peut être causée par :

1. Dysphonie via des nodules sur les codes vocales

Les nodules des cordes vocales sont l'apanage essentiellement de la femme et parfois de l'enfant. Il faut les voir comme un " cal " ou un " durillon ", c'est à dire un durcissement de la corde vocale secondaire à un frottement régulier qui l'épaissit progressivement.
Entretenus par le malmenage vocal, ils sont responsables d'une voix voilée, qui se dégrade au fur et à mesure des efforts pouvant aller jusqu'à l'extinction de voix en fin de journée.
En période de congé, la voix est meilleure mais se dégrade souvent de nouveau dès la reprise du travail.
                                         
Leur aspect est typique, ils sont le plus souvent bilatéraux, l'un en face de l'autre. Ils se présentent comme deux grains de riz, blanc nacré, sur le bord des cordes vocales en leur milieu. Comme ils sont en regard l'un de l'autre, on les appelle communément en anglais " kissing nodules ", littéralement les nodules qui s'embrassent !

2) Dysphonie via des polypes sur les cordes vocales

Pathologie d'adulte, ils sont responsables d'une voix altérée et persistante dans le temps.
Ils surviennent préférentiellement chez l'homme et sont en général unique : l'homme fait un polype et la femme des nodules !.
Ils se présentent sous l'aspect d'une lésion arrondie, plus ou moins grosse, généralement molle, de couleur soit blanche soit rouge.

3) Dysphonie via une laryngite pseudo-myxomateuse

Elle fait partie des laryngites chroniques, c'est à dire entretenue par des agressions extérieures ou des habitudes de vie.
Ce type de lésion survient chez des personnes utilisant leur voix de façon intensive : enseignants, professionnels du chant, représentants de commerce…
C'est la mauvaise utilisation du larynx, l'habitude de forcer sa voix et une mauvaise respiration qui sont à l'origine de cette laryngite.
Elle touche plus facilement les hommes (7 hommes pour 3 femmes atteintes) et est accentuée par des facteurs favorisants : prise d'alcool, tabac +++, fatigue et surmenage vocal, infections sinusiennes régulières.
L'aspect très caractéristique est à l'origine de son appellation. Myxodème signifie en effet lésion gélatineuse d'une muqueuse, les cordes vocales apparaissant " boudinées " avec un aspect gélatineux, comme remplies " d'eau ".

4) Dysphonie spasmodique

La dysphonie spasmodique est un trouble de la voix qui apparaît vers 40-50 ans. La personne semble ne plus pouvoir contrôler le tonus de sa voix et parle de manière saccadée. On ignore s'il s'agit d'un trouble purement psychosomatique ou d'un problème sous-jacent de tonus musculaire au niveau du larynx, du pharynx ou des cordes vocales, déclenché par un stress. Le traitement repose sur une rééducation orthophonique (décontraction, contrôle respiratoire, phonation en douceur), et souvent sur une injection de toxine botulinique dans les cordes vocales.
Les personnes dysphoniques peuvent être prises en charge par des orthophonistes. Il s'agit souvent mais pas uniquement de personnes utilisant la voix dans leur métier, comme les enseignants.

5) Dysplasie, vous avez dit dysplasie ?

La dysplasie traduit un trouble dans l'organisation d'un tissu. La première cause au niveau du larynx est le tabac. Quelques autres substances chimiques peuvent donner le même résultat (produits agricoles, solvants d'industrie …) mais en terme de fréquence, le tabac reste la grande vedette. Le problème c'est que ces anomalies de la muqueuse finissent par aboutir à un véritable cancer. La dysplasie, c'est un état précancéreux, en lui donnant un peu de temps, elle finira par y arriver.

Le diagnostic c'est à dire la certitude, c'est l'anatomo-pathologiste qui la donne. Donc il faut des prélèvements de tissu pour affirmer qu'il existe une dysplasie. Le simple examen du larynx ne suffit pas, d'autant qu'il existe une grande variété d'aspects et qu'il est donc difficile d'affirmer que la muqueuse est en train de dégénérer.
On la classe en trois stades : léger, modéré et sévère. Au stade sévère, c'est déjà un cancer. Pour les deux autres, il n'est pas trop tard mais il est urgent d'agir.
Il faut donc supprimer toute cause locale d'irritation, donc arrêter de fumer est une obligation.Se faire surveiller en est une autre.TOUTE MODIFICATION D'ASPECT IMPOSE DE NOUVEAUX PRÉLÈVEMENTS DE TISSUS POUR S'ASSURER QUE L'ON N'EVOLUE PAS VERS UN CANCER.
La surveillance est pluriannuelle et sur de nombreuses années.

6) Tabac et larynx, le couple infernal

Le tabac est dangereux pour la santé, c'est écrit sur tous les paquets de tabac.
Mais que provoque-t-il au niveau du larynx ?
Il irrite les tissus, et c'est cette irritation chronique qui après quelque temps aboutira au cancer.
Il faut donc du temps et de la quantité. Plus longtemps on fume, plus on en consomme, et plus on augmente le risque de développer un cancer.
Deux aspects classiques :
Les laryngites rouges.
Comme son nom l'indique, le larynx est rouge vif, les muqueuses sont épaissies, granuleuses en surface. Le larynx a réagit à l'irritation chronique procurée par le tabac en devenant inflammatoire et en voyant sa muqueuse s'épaissir.
Le problème, c'est que derrière cet aspect se cache parfois déjà un cancer. A prélever et analyser donc.

Retour

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.