Vous êtes ici : Accueil > Lexique > Mot commencant par la lettre N

Mot commencant par la lettre N

Mot commençant par la lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Narcolepsie

Narcolepsie-catalepsie : maladie de Gélineau :
Maladie du du sommeil rare caractérisée par trois sortes de symptômes : des attaques irrésistibles de sommeil sur fond de somnolence récurrente, des chutes par interruption du tonus musculaire (cataplexie), et des parasomnies à type de d’hallucination et de paralysies au cours du sommeil. Il ya une exagération pathologique du besoin de dormir, tendance irrésistible au sommeil, survenant par accès. Elle peut avoir des conséquences sur les ronflements et apnées du sommeil.

Neurodystonie

Trouble en rapport avec un état de déséquilibre du Système Nerveux Automatique (SNA).

Toute perturbation qualitative du sommeil (d’origine chronobiologique) peut se traduire par des troubles fonctionnels neurodystoniques.

Ces troubles peuvent affecter tous les organes automatiques (muscles du rachis, intestin, système cardio-vasculaire, cerveau...). Citons parmi les plus fréquents les lombalgies et les torticolis, le syndrome de Costen ou SADAM (Syndrome de dysfonctionnement de l'articulation temporo-maxillaire), l’intestin irritable, les migraines et certains vertiges, ou les palpitations et les douleurs d’allure cardiaque .


Neuromédiateur

Substance chimique libérée, sous l’influence de l’excitation, par les terminaisons nerveuses. Elle transmet l’information au niveau de la synapse, d’une cellule nerveuse neurone à la cellule nerveuse voisine dans le cerveau, des nerfs aux muscles et aux différents organes. Elle permet ainsi le passage de l’influx nerveux, agissant électivement sur un récepteur spécifique pour produire un effet biologique. On compte notamment la noradrénaline, la dopamine, la sérotonine, l’acide gamma amino-butyrique (GABA). Ces neuromédiateurs peuvent jouer un rôle sur le sommeil, l'insomnie et les apnées du sommeil.


Neurotrope

Se dit des substances chimiques, des microbes, des virus, qui se fixent d'une façon élective sur le tissu nerveux. Ces molécules présentent une forte affinité pour les graisses (ils sont lipophiles) et s’accumulent donc particulièrement dans le système nerveux où leur concentration atteint une valeur très supérieure à celle du plasma.

La durée d’action des neurotropes est donc toujours plus longue que ne le laisse supposer leur vitesse d’élimination du sang ( demi-vie).


Nez bouché chronique

Le nez bouché chronique est un symptôme banal de consultation, souvent dans le cadre d'une rhinite caractérisée par un ou plusieurs symptômes suivants: écoulement nasal, éternuements et envie de se gratter.

La rhinite ou rhume est considérée comme chronique lorsqu'elle évolue depuis plus de six mois. L'air inspiré pénétrant dans l'orifice narinaire glisse sur la tête du cornet inférieur. Lorsqu'il y a un obstacle muqueux se situant sur le trajet des courants aériens, c'est la que le patient va se plaindre de cette gêne chronique.

Le nez possède plusieurs fonctions: filtration, humidification et réchauffement de l'air, élimination des poussières, allergènes et bactéries de l'air, et enfin permettre de reconnaitre les odeurs. L’hypertrophie de cornets est l'une des causes les plus fréquentes de nez bouché chronique en milieu urbain et pollue. Elle est représentée par une augmentation de volume du cornet inférieur qui entraîne une diminution de la filière aérienne nasale.

Apres l'examen clinique, l'ORL complétera son bilan par une endoscopie nasale, une rhinométrie acoustique, un bilan allergologique et un scanner facial pour une appréciation précise des anomalies des voies aériennes supérieures.
Le nez bouché chronique: comment y remédier? Y a t'il des solutions? Quels remèdes, traitements et/ou opérations?
Les avantages du laser
Lorsque cette rhinite résiste au traitement local sous forme de spray, la seule solution est d'enlever la muqueuse qui obstrue le passage de l'air.

Depuis peu, l'ablation de la muqueuse our turbinectomie peut être effectuée au laser CO2, sous simple anesthésie locale.
Une seule séance de cinq minutes suffit pour « déboucher » instantanément le nez. Les résultats de cette nouvelle technique ont été présentés au dernier congrès de la société française d'ORL.

Nez bouché et apnée du sommeil

Le nez a plusieurs fonctions, dont un rôle respiratoire. Il sert de couloir de transmission de l’air vers les voies aéro-digestives supérieures (VAS) et assure le réchauffement, l’humidification et la filtration de l’air. Bien respirer est donc synonyme d'un sommeil calme et paisible.C'est pour cela que le nez bouché n'est pas à négliger, bien au contraire!

Noyau dur du sommeil (Gore Sleep)

Le "gore sleep" correspond à la durée minimale du sommeil au dessous de laquelle le sujet ne parvient pas durablement à rester performant.C’est, pour le système nerveux, le "minimum syndical".

Il correspond à la durée cumulée du sommeil lent et du sommeil paradoxal au cours de la nuit. Cette durée correspond à environ 50% du temps total de sommeil normal.

 

Les privations de sommeil se traduisent par un rattrapage de la totalité du "gore sleep" perdu alors que les 50% restant de sommeil léger ne sont pas rattrapés.


Noyau supra-chiasmatique

Petite zone du cerveau, dans l’hypothalamus, qui contient l’horloge biologique, jouant donc un rôle sur le sommeil.

Il se situe sur le trajet des nerfs optiques (le "chiasma") et reçoit des informations directement issues de "photo-récepteurs" répartis au fond de l’œil au niveau  de la rétine.

Nycthéméral

Terme désignant la durée d’un "jour et une nuit". Il correspond à un cycle biologique de 24 heures comprenant chez la plupart des espèces une période de veille et une période de sommeil. Il est donc plus précis que l'adjectif circadien.

 La caractéristiques des étres vivants diurnes, tels les humains, est de dormir durant la partie nocturne du nycthémère.

Nycthémère

Espace de temps comprenant un jour et une nuit, c'est-à-dire 24 heures.

Le rythme circadien de la température du corps par exemple, est un rythme nycthéméral parce qu’il varie selon le même rythme que celui de l’alternance du jour et de la nuit.

On sait que le réglage de ce rythme est génétiquement programmé ce qui distingue les personnes du matin, en avance sur le nycthémère ou du soir lorsqu’elles sont en retard.

Certains sujets insomniaques souffrent d’un rythme de sommeil plus long, dit hypernycthéméral. S’ils se réveillent spontanément le matin, contrairement aux gens "normaux", ils n’ont pas sommeil le soir, et se décalent ainsi un peu plus chaque jour par rapport au nycthémère.


Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.