Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Syndrome d’Apnées du Sommeil et troubles de la sexualité

Syndrome d’Apnées du Sommeil et troubles de la sexualité

Syndrome d’Apnées du Sommeil et troubles de la sexualité, une réalité qui touche aussi bien les femmes que les hommes
26/10/2006 - ResMed

A l’heure où la question des troubles de l’activité sexuelle reste encore un sujet tabou, de nombreuses études font désormais le lien entre Syndrome d’Apnées du Sommeil et troubles de la vie sexuelle. Inégaux devant les risques et les impacts de cette pathologie, hommes et femmes sont pourtant potentiellement concernés, souvent sans se rendre compte que cette maladie a une incidence sur leur vie sexuelle.
Aujourd’hui, le traitement par PPC (Pression Positive Continue) du Syndrome d’Apnées du Sommeil est considéré comme LA solution qui permet d’endiguer ces dysfonctionnements trop souvent préjudiciables à une vie de couple épanouie.


Vos nuits sont perturbées par les ronflements intempestifs de votre conjoint. Vous avez l’impression qu’il s’arrête de respirer. Son sommeil n’est pas réparateur et une fatigue latente se fait insidieusement sentir. Votre vie sexuelle n’est plus aussi intense et vous mettez cela sur le compte de l’âge ou de la routine ...

Au-delà de ces constats factuels, ces désagréments peuvent dissimuler un problème de santé très sérieux : le Syndrome d’Apnées du Sommeil.
Si les études sur le sujet ont clairement établi le lien entre apnée du sommeil et dysfonctionnement érectile chez les hommes, une récente étude vient de faire émerger les incidences de ce syndrome sur les perturbations de la fonction sexuelle chez la femme.


Sexualité et sommeil au coeur des débats de spécialistes

Du 16 au 18 novembre prochain se tiendra à Albi, le XXI Congrès du Sommeil, organisé par la Société Française de Recherche et de Médecine Du Sommeil. Au cours de ce rendez-vous de spécialistes seront abordées de nombreuses thématiques liées aux symptômes d’apnées du sommeil, notamment celui du lien en entre sexualité et sommeil.

Aujourd’hui 1 adulte sur 5 environ est concerné en France par le Syndrome d’Apnées du Sommeil. Toutefois cette pathologie reste encore peu diagnostiquée : 9 apnéiques sur 10 s’ignorent.

Si les hommes sont 2 fois plus concernés que les femmes, la prévalence augmente chez l’un comme chez l’autre à compter de 40 ans, notamment chez les sujets en surpoids.


Des ronflements qui en disent longs ....

Le Syndrome d’Apnées du Sommeil se caractérise par des arrêts de la respiration pendant le sommeil. Ces arrêts respiratoires réguliers, de 10 à 15 secondes ou plus, se répètent des dizaines, voire plusieurs centaines de fois au cours d’une même nuit; ils sont suivis d’autant d’éveils brefs, non mémorisés par le patient.

Ces apnées sont dues à un affaissement des parois du pharynx qui cause en premier lieu le ronflement puis lorsque l’affaissement est total et obstrue le pharynx, une apnée. La personne ne se rend pas compte des éveils répétés causés par chaque apnée, elle ne se plaint donc pas forcément de son sommeil. Pourtant, ainsi altéré, ce sommeil n’est plus réparateur, il engendre une fatigue affectant à la fois la santé, le travail, la vie sexuelle et plus globalement la qualité de vie.

En l’absence de traitement efficace, l’apnée du sommeil est un facteur de risque important d’hypertension, de maladies cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux. Une forte association est également établie entre l’apnée du sommeil et certaines comorbidités, telles que le diabète, l’obésité ou la dépression.

Quotidiennement, le malade est affecté par des problèmes de fatigue, de somnolence, d’asthénie, de troubles de la mémoire et de l’attention, d’altération de l’humeur, de maux de têtes matinaux .... mais aussi de baisse de la libido et de dysfonctionnements érectiles.

Sans compter que mal dormir, être constamment fatigué et manquer d’énergie ne favorise pas l’activité sexuelle !


Les femmes, une population touchée et pourtant souvent méconnue ...

Aujourd’hui, jusqu’à 40 % des femmes souffrent de troubles sexuels, souvent liées à l’âge et à une chute du taux d’oestrogènes. Une récente étude* vient de montrer que le syndrome d’apnée du sommeil est également un facteur susceptible de réduire la fonction sexuelle des femmes.

Les chercheurs ont ainsi démontré que chez les femmes souffrant d’une apnée du sommeil sévère, le désir, les sensations, la lubrification, l’orgasme et la qualité de la relation avec leur partenaire étaient considérablement réduits par rapport aux femmes qui ne présentaient pas de troubles du sommeil.

Bien que l’apnée du sommeil soit 3 fois plus courante chez les hommes , cette étude indique que ce syndrome touche jusqu’à 4% des femmes âgées de 30 à 60 ans. Or, selon cette même étude, 93% des femmes qui souffrent d’apnées du sommeil ne sont pas conscientes de leur état et subissent son impact négatif sur leur vie de couple.

* Source (Köseoðlu, N. Journal of Sexual Medicine, Aug. 14, 2006 online edition)


Les hommes, une population largement concernée...

Les spécialistes s’accordent à dire que le taux de dysfonctionnement érectile est élevé chez les hommes qui souffrent du Syndrome d’Apnées du Sommeil.

Selon une étude * menée auprès de 50 hommes de plus de 40 ans, 60% d’entre eux avaient un sommeil anormal. Parmi ces 60%, 80% avait du mal à avoir ou à maintenir une érection.

Il apparaît que les hommes qui sont traités pour leur apnée voient leur problème d’impuissance et leur fonction sexuelle s’améliorer rapidement.


* Source Etude de Charles ATWOOD –université de Pittsburgh – juillet 2006


Le traitement par PPC pour retrouver des nuits sereines

Aujourd’hui, le traitement par Pression Positive Continue (PPC ou CPAP) est considéré comme la méthode de référence pour traiter le Syndrome d’Apnées du Sommeil.

Il consiste, par le biais d’un masque, à envoyer de l’air sous pression, ce qui permet le maintien des voies aériennes supérieures ouvertes. L’air circule donc librement dans le pharynx, sans obstruction, ce qui supprime les ronflements et permet de rétablir un sommeil profond et réparateur. Les personnes ainsi traitées recouvrent rapidement leur dynamisme tandis que les symptômes physiques associés s’amenuisent. Les impacts de ce type de traitement sur la qualité de la vie sexuelle des patients sont rapidement positifs .... D’autant que dormir à côté d’un conjoint qui a cessé de ronfler est en soi, une condition qui améliore radicalement les relations au sein du couple !
lire la suite...

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.