Vous êtes ici : Accueil > Actualités > RONFLEMENTS : COMMENT LES ÉLIMINER ?

RONFLEMENTS : COMMENT LES ÉLIMINER ?

Les symptômes

"La chirurgie du ronflement est avant tout une chirurgie d'amour : on se fait opérer pour son conjoint que l'on empêche de dormir". Mais est-ce la seule solution contre le ronflement et quelles sont les techniques disponibles ?

Le ronflement, une nuisance sonore intense

Le ronflement peut faire sourire ceux qui ne sont pas concernés. En revanche, au sein d'un couple, cette nuisance sonore peut atteindre des degrés intolérables à l'origine de séparation. Mieux vaut trouver une solution avant d'en arriver là. On pense immédiatement à la chirurgie, à se faire opérer pour empêcher une bonne fois pour toutes le voile du palais de vibrer, phénomène à l'origine du tapage nocturne, lequel empêche le conjoint de dormir et trouble le sommeil du ronfleur lui-même.

Éliminer les facteurs de risque du ronflement

Mais avant d'en venir à la chirurgie, il est préférable de s'intéresser sérieusement aux facteurs de risque que sont le surpoids, le tabagisme, la prise d'alcool, d'hypnotiques ou de tranquillisants le soir. Tous ces facteurs, isolément ou en association, favorisent le ronflement.

Il est aussi nécessaire de vérifier l'absence d'une pathologie nasale qui pourrait être à l'origine de ces ronflements ou encore d'un syndrome d'apnées du sommeil.

Ce dernier a la particularité de provoquer des somnolences durant la journée et des pauses respiratoires pendant le sommeil.

 

Ces pauses respiratoires sont caractéristiques : elles durent quelques secondes et se répètent de nombreuses fois pendant le sommeil. C'est généralement le conjoint qui remarque ce trouble.

http://www.e-sante.fr/ronflements-comment-eliminer/actualite/1356

 

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.