Vous êtes ici : Accueil > Actualités > orhtese intra-orale pour amelioere le flux respiratoire dans les voies aeriennes superieures

orthese intra-orale pour ameliorer le flux respiratoire dans les voies aeriennes superieures

Orthèse intra-orale pour l'amélioration du flux aérien dans les voies respiratoires supérieures.

La présente invention concerne une orthèse intra-orale pour l'amélioration du flux aérien dans les voies respiratoires supérieures.

Des modifications anatomiques ou fonctionnelles des voies aériennes supérieures peuvent limiter le passage du flux aérien dans celles-ci. Ces modifications ont pour conséquences un ronflement nocturne et, dans certains cas, des apnées et hypoxies du sommeil dommageables pour la santé.

Le ronflement n'est pas dangereux pour la santé d'un individu mais uniquement gênant pour les personnes qui l'entourent.

Cependant, dans certain cas, le ronflement s'accompagne d'un arrêt total de la respiration pendant un laps de temps plus ou moins long, plusieurs fois par heure : c'est le syndrome d'apnée du sommeil.

Ce syndrome d'apnée du sommeil génère obligatoirement une hypoxie (baisse d'oxygénation du sang et donc des tissus) plus ou moins importante en fonction de la durée de l'arrêt respiratoire. Cette hypoxie provoque des éveils brefs dont le patient n'a pas conscience la plupart du temps. Ces micro-éveils permettent le rétablissement du tonus musculaire et le passage de l'air à nouveau dans les voies respiratoires supérieures. Le patient se rendort et se réveille quelques instants plus tard, lors de l'apnée suivante.

Le syndrome d'apnée du sommeil est donc responsable d'une diminution importante de la qualité du sommeil. Ceci entraîne, chez beaucoup de patients, l'apparition de moments d'assoupissement voire d'endormissement durant la journée ainsi que la manifestation d'irritabilité, de troubles de la concentration et de la mémoire.

Un traitement proposé pour diminuer le ronflement nocturne, ainsi que les apnées et hypoxies du sommeil consiste à porter une orthèse dentaire durant le sommeil pour avancer la mâchoire inférieure.

Cet avancement mandibulaire permet d'avancer la base de la langue et d'augmenter le calibre du pharynx. Cet avancement mandibulaire permet donc de dégager les voies respiratoires aériennes, ce qui permet la diminution du ronflement nocturne, des apnées et des hypoxies du sommeil.

Cependant, les résultats obtenus à l'aide des orthèses dentaires existantes ne sont pas suffisants, du fait qu'elles ne permettent pas une disparition totale ou quasi-totale du ronflement et une forte diminution des apnées et des hypoxies du sommeil.

De plus, les orthèses dentaires existantes sont lourdes et difficiles à supporter pour le patient. Il en résulte donc un réel inconfort pour le patient. La présente invention vise donc à remédier à ces inconvénients.

Le problème technique à la base de l'invention est la réalisation d'une orthèse intra-orale de structure simple et qui ne constitue pas un élément d'inconfort pour le patient, permettant d'améliorer le flux aérien dans les voies respiratoires supérieures afin de supprimer le ronflement nocturne et de diminuer fortement les apnées et hypoxies du sommeil.

A cet effet, l'invention concerne une orthèse intra-orale pour l'amélioration du flux aérien dans les voies respiratoires supérieures, caractérisée en ce qu'elle comprend une gouttière inférieure destinée à recouvrir la totalité de l'arcade mandibulaire et deux demi-gouttières supérieures destinées à recevoir chacune des deux demi-arcades maxillaires en recouvrant les molaires et les canines et non les incisives, les deux demi- gouttières supérieures étant reliées de façon rigide, chaque demi-gouttière supérieure étant reliée à la gouttière inférieure par une biellette latérale articulée à ses deux extrémités, chaque biellette étant inclinée de la demi- gouttière supérieure vers la gouttière inférieure et de l'arrière vers l'avant.

Ainsi, du fait que les demi-gouttières supérieures ne recouvrent pas les incisives, la sensibilité du bloc incisif supérieure est maintenue et les incisives peuvent entrer en contact avec la face supérieure de la gouttière inférieure. Cet appui permet un calage puissant de la mâchoire inférieure par rapport à Ia mâchoire supérieure, ce qui permet un appui palatin de la langue à la déglutition.

Ce repositionnement physiologique de la langue au palais favorise la liberté des voies aériennes supérieures et a pour conséquence une forte diminution du ronflement, et une forte baisse des apnées et des hypoxies du sommeil.

Selon une autre caractéristique de l'invention, les deux demi- gouttières supérieures sont reliées par deux arceaux cintrés pour épouser la forme du palais.

Avantageusement, le point d'attache de chaque biellette sur la demi-gouttière supérieure est réalisé sensiblement à mi-longueur de celle-ci tandis que le point d'attache de l'autre extrémité de cette biellette sur la gouttière inférieure est réalisé sensiblement au niveau d'une canine inférieure.

Selon une autre caractéristique de l'invention, la gouttière inférieure comporte dans sa partie comprise entre deux canines une nervure tournée vers le haut et vers l'avant.

La présence de cette nervure sur la gouttière inférieure, disposée sensiblement au niveau des incisives supérieures, empêche toute interposition de la langue entre la gouttière inférieure et les demi-gouttières supérieures lors de la déglutition. Avantageusement, la gouttière inférieure et les demi-gouttières supérieures possèdent chacune une armature métallique qui, épousant la forme des arcades, est noyée dans la résine formant le corps des gouttières.

Ainsi, l'armature métallique permet de rigidifier le corps des gouttières et donc de diminuer la hauteur nécessaire de résine pour constituer leur fond. Il en résulte une plus grande liberté de mouvements verticaux de la mâchoire inférieure du patient équipé de l'orthèse selon l'invention et une possibilité pour le patient de dormir la bouche fermée.

Dans les orthèses dentaires existantes, la hauteur des fonds de chaque gouttière est importante, la fermeture de la mâchoire inférieure est donc impossible et ses mouvements verticaux sont limités.

Selon une autre caractéristique de l'invention, chaque biellette possède des moyens de réglage de sa longueur.

De toute façon l'invention sera bien comprise à l'aide de la description qui suit en référence aux dessins schématiques annexés représentant, à titre d'exemple non limitatif, une forme d'exécution de cette orthèse. (...)

Comme il ressort de ce qui précède, l'invention apporte une grande amélioration à la technique existante en fournissant une orthèse intra-orale de structure simple et compacte, assurant le maintien proprioceptif du bloc incisif supérieur, et permettant une disparition totale du ronflement, et une forte baisse des apnées et des hypoxies du sommeil, tout en permettant au patient de fermer la bouche durant le sommeil.

Comme il va de soi l'invention ne se limite pas à la seule forme d'exécution de cette orthèse décrite ci-dessus à titre d'exemple, elle embrasse au contraire toutes les variantes de réalisation.
lire la suite...

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.