Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil


Les troubles du sommeil nuisent à la santé. Pour avoir la forme, les cycles du sommeil doivent être respectés. Découvrez quels sont les divers troubles liés au sommeil et comment les combattre.

Un individu en bonne santé doit dormir au moins 8h par jour. Le sommeil offre repos et récupération après un grand effort physique ou intellectuel. Chez un enfant, il est la clé d’une bonne croissance, car l’hormone de la croissance est produite en début de la nuit et durant le sommeil profond.
Le sommeil optimise les fonctions mentales et favorise la mémorisation des évènements. La structuration des informations perçues dans la journée et la consolidation de la mémoire sont liées au sommeil paradoxal.
 
Il existe plusieurs types de trouble du sommeil, dont :
 
L’insomnie qui est la plus courante. Elle peut être occasionnelle ou chronique qui dure jusqu’à plusieurs semaines. Elle est due à des troubles psychologiques et physiques. L’insomnie se traduit par des difficultés à s’endormir, des éveils intermittents, des sursauts et des impatiences, ainsi qu’une grande sensation de fatigue durant la journée, des somnolences, des troubles de l’attention et une grande irritabilité. Le sommeil peut revenir sans traitement en reprenant un rythme de vie régulier. Pour l’insomnie chronique, des médicaments et des somnifères peuvent aider à la guérison.
 
L’insomnie chez l’enfant est généralement causée par l’environnement comme le bruit, la lumière, la soif ou la faim. Elle peut aussi découler de problèmes de santé comme le rhume, les démangeaisons ou une otite. Il suffit de réajuster l’emploi du temps en fonction des réveils nocturnes de l’enfant pour répondre à ses besoins. Cependant, il n’existe pas de traitements pour les enfants insomniaques car il s’agit d’un problème d’horloge interne qui doit se mettre en place, et s’équilibrer dans le temps. Ainsi, pour favoriser le coucher, il faut mettre en place un rituel comme raconter une histoire, …
 
La somnolence se définit par une envie de dormir en plein jour. Elle est souvent due à un manque de sommeil ou la prise de médicaments ou d’alcool. Ce dernier est la cause numéro un de la somnolence. Il est déconseillé de conduire sous l’emprise d’alcool, même à petite dose, car il ralentit les réflexes et diminue le champ visuel. Dès lors que le manque de sommeil s’accumule, les effets se font sentir sur la santé. A l’adolescence, ce manque peut avoir des conséquences graves sur la croissance.
 
La narcolepsie ou maladie de Gélineau est une maladie qui provoque un brusque accès de sommeil diurne et une chute du tonus musculaire. Plus de 35 000 français sont narcoleptiques. Les attaques de sommeil surviennent lorsque le niveau d’activité de l’individu est peu élevé : en conduisant une voiture, en faisant de la lecture, en regardant la télévision, … La somnolence diminue rapidement après une attaque pour réapparaître aussitôt quelques heures après. Lorsque le narcoleptique dort, il entre directement dans l’état de sommeil paradoxal.
 
Le somnambulisme touche à la fois l’enfant et l’adulte. Le somnambule souffre de trouble du sommeil profond et paradoxal. Les signes de somnambulisme sont : l’individu a les yeux mi-clos, le regard vide avec une totale indifférence de son entourage. Il se lève et déambule dans les pièces de la maison, voire même dans la rue avant de se heurter à un obstacle qui le réveille en sursaut. Le somnambulisme fait partie des troubles cycliques. Le médecin peut prescrire un tranquillisant, mais en général, il n’existe pas de traitement pour les cas occasionnels. Le seul moyen est de réveiller le somnambule, malgré la légende. A défaut, il faut prendre des mesures de sécurité : libérer le passage pour que le somnambule puisse circuler sans se blesser, verrouiller les portes et fenêtres.
 
Les troubles liés à la respiration sont le ronflement et l’apnée obstructive. Ronfler n’est en aucun cas un acte volontaire. Il existe plusieurs traitements anti-ronflements. Un régime alimentaire peut diminuer de façon efficace les crises : ne pas boire d’alcool le soir, ne pas prendre des somnifères. Le recours à la chirurgie est aussi envisageable : se faire enlever les amygdales et les végétations nasales.
L’apnée du sommeil est une succession de pauses respiratoires avec des ronflements sonores et une inspiration bruyante. Les pauses peuvent être fréquentes à raison de 10 pauses de 6 secondes par heure. Ce sont les adultes de plus de 40 ans et les personnes en surpoids qui sont les plus touchées. Le fait de dormir sur le dos favorise l’état d’apnée. Il est donc conseillé de dormir en alternance sur le côté. Les traitements sont effectués par un oto-rhino spécialiste du sommeil.
 
Les personnes âgées sont les plus touchées par les troubles du sommeil. Plus l’âge est avancé, plus le sommeil est léger et les réveils sont plus précoces. A partir de 65 ans, la durée du sommeil paradoxal diminue car les mouvements oculaires sont moins rapides. Les troubles favorisent l’apparition de maladies physiques, de surconsommation de médicaments et même de troubles psychiatriques. Il ne faut donc pas négliger le sommeil, et se préoccuper des divers troubles qui surviennent. Une bonne hygiène du sommeil implique des horaires réguliers en phase avec les rythmes personnels.
http://www.linfo.re/-Beaute-Sante-/Les-troubles-du-sommeil

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.