Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS)

Le Syndrome d’Apnées Obstructives du Sommeil (SAOS)

Définition
L’apnée du sommeil et les ronflements sont extrêmement
fréquents et font partie des troubles respiratoires du sommeil :
1 adulte sur 4 ronfle régulièrement.

Ces deux troubles ont la même origine : l’obstruction partielle ou
complète des voies aériennes supérieures au niveau du pharynx.


Le ronflement
Le ronflement provient de la vibration des tissus souples (luette,
voile du palais et/ou de la base de langue) sous l’accélération
du passage de l’air. Cette accélération intervient pendant une
obstruction partielle ou suite à une obstruction complète des voies
aériennes supérieures.

L’apnée obstructive du sommeil
Elle se définit par la répétition d’obstructions respiratoires complètes
(apnées) ou partielles (hypopnées). L’apnée obstructive du sommeil
est une forme sévère du ronflement qui aura évolué, notamment
avec l’âge ou la prise de poids. Ces phénomènes d’obstruction
partielle ou complète peuvent être favorisés par certains facteurs
anatomiques : grosse base de langue, amygdales volumineuses,
mandibule en arrière (classe II)

Un tel événement peut durer 10 secondes ou plus. Il peut être
fréquent et se produire jusqu’à plusieurs centaines de fois par
nuit. Le sommeil est perturbé sans que le sujet en ait forcément
conscience (éveils brefs après chaque apnée).

Le Syndrome d’Apnées du Sommeil affecte entre 5 et 15%
de la population adulte, selon l’âge. La recherche clinique
montre désormais le lien étroit entre le Syndrome d’Apnées
du Sommeil et d’autres pathologies chroniques graves telles
que l’hypertension, les maladies cardiaques, le diabète et
l’obésité.

Chez l’adulte, selon le nombre d’obstructions respiratoires par heure
de sommeil on définit le SAOS comme léger (5 à 15 par heure),
modéré (15 à 30) ou sévère (plus de 30).

Conséquences
Pour le patient, le SAOS a un double effet délétère. Les obstructions
respiratoires provoquent des micro-éveils qui déstructurent le cycle
de sommeil et induisent une somnolence importante en journée ainsi
qu’un sentiment de fatigue. Les pauses respiratoires ont également
des répercussions sur le système cardio-vasculaire (désaturation
en oxygène dans le sang, poussées hypertensives) d’où un risque
élevé de développer une hypertension artérielle chronique, ou d’être
sujet à des infarctus ou des accidents vasculaires cérébraux.
Pour le conjoint, dans plus de 90% des cas, le SAOS s’accompagne
de ronflements bruyants qui sont extrêmement perturbants pour le
sommeil du conjoint et de l’entourage.

Traitements
La Pression Positive Continue est le traitement de référence du
SAOS sévère. Ce dispositif médical est parfois mal toléré, d’où un
abandon du traitement par un nombre important de patients


L’orthèse d’avancée mandibulaire : c’est un dispositif médical sur
mesure qui permet de limiter les obstructions respiratoires par une
avancée de quelques millimètres du maxillaire inférieur.
Les indications de l’orthèse d’avancée mandibulaire sur mesure on
été précisées en 2008 par la Haute Autorité de Santé :
• Traitement de 1ère intention du SAOS léger et modéré (sauf en
cas de risque cardiovasculaire majeur ou de somnolence diurne
sévère)
• Traitement de 2ème intention du SAOS sévère après refus ou
intolérance à la PPC
L’orthèse d’avancée mandibulaire est également un traitement
efficace du ronflement simple (sans épisodes d’apnées)
(intellectuelles
et physiques
Lire la suite...

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.