Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L'ABC d'une bonne nuit de sommeil

L'ABC d'une bonne nuit de sommeil

Des contractions musculaires pendant la nuit

Certaines personnes souffrent de petites secousses musculaires dans les jambes juste avant de s’endormir. Celles-ci peuvent empêcher la personne même et son partenaire de s’endormir ou les tirer de leur premier sommeil. Lorsque ces contractions musculaires se répètent (jusqu’à des centaines de fois par nuit), on parle de myoclonie nocturne. Elles interviennent surtout durant la deuxième phase de sommeil, à des intervalles de 20 à 40 secondes. Ces épisodes d’agitation des membres sont parfois la conséquence d’un trouble du métabolisme ou d’effets secondaires de la consommation d’antidépresseurs mais, dans la plupart des cas, il est impossible d’en déterminer la cause. Les personnes plus âgées en souffrent davantage que les plus jeunes et le stress aggrave le problème. Le clonazépam est souvent prescrit comme traitement.


Les ronflements et l’apnée du sommeil

Pendant le sommeil profond, la mâchoire et la langue se placent en retrait lorsque la personne est couchée sur le dos, ce qui provoque le ronflement. Le voile du palais se met à vibrer en raison du tourbillonnement de l’air inspiré, ce qui produit le bruit caractéristique du ronflement. Près d’un homme sur quatre et une femme sur sept ronflent. La consommation de tabac et d’alcool ainsi que l’inhalation d’air sec favorisent le ronflement. Parfois, la gêne s’aggrave avec l’âge en raison du relâchement des muscles buccaux. Lorsque la respiration nasale est entravée pour l’une ou l’autre raison, il faut commencer par régler ce problème. Si rien n’entrave la respiration par le nez, le problème ne se pose généralement qu’en position couchée sur le dos. Une solution consiste alors à coudre une balle de tennis dans le pyjama, à hauteur des omoplates, de manière à empêcher la personne de dormir sur le dos.

Ronfler bruyamment peut toutefois aussi faire partie du syndrome d’apnée du sommeil, surtout chez les hommes en surpoids. Elle se caractérise par des arrêts répétés de la respiration, d’une dizaine de secondes au moins,  suivis d’une reprise de la respiration marquée par un ronflement bruyant. L’apnée du sommeil se manifeste surtout pendant le sommeil profond et le sommeil paradoxal lorsque la myorelaxation est la plus grande. Le dormeur ne remarque généralement rien de son problème ou est parfois réveillé, au moment où la respiration reprend, par un ronflement puissant, mais il se plaint d’un sommeil peu réparateur.

Une première mesure qui s’impose en cas d’apnée du sommeil est (généralement) la cure d’amaigrissement. Il faut aussi éviter la consommation d’alcool. Cela suffit parfois pour remédier au problème. En cas de symptômes sérieux, on peut utiliser un masque nasal de nuit pour administrer de l’oxygène sous pression constante. Une intervention chirurgicale est parfois pratiquée en vue de retendre la partie arrière du voile du palais. Les personnes souffrant d’apnée du sommeil doivent être prudentes dans l’utilisation de somnifères et de certains bêtabloquants (contre l’hypertension).


Les grincements de dents

Les grincements de dents sont provoqués par des contractions des muscles masséters qui entraînent un frottement rythmique des dents supérieures et inférieures. Outre le bruit gênant, les grincements de dents sont également nocifs pour les dents et l’articulation temporomaxillaire. Les dents s’usent et l’articulation peut finir par se déformer. Ce problème a parfois pour origine une anomalie de la denture, un problème auquel doit remédier le dentiste ou l’orthodontiste. Dans les autres cas, le dentiste peut fabriquer une pièce de protection spéciale qui est placée la nuit entre les dents supérieures et inférieures, ce qui réduit beaucoup le bruit des grincements et protège  les dents de l’usure.
lire la suite

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.