Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Il ronfle, il est tué

Il ronfle, il est tué

Le meurtrier présumé aurait agressé la victime dans un foyer de la rue des Caroubiers puis l’aurait transportée dans une impasse de la rue François-Meunier , à une centaine de mètres, là où le défunt a été retrouvé.
Le meurtrier présumé aurait agressé la victime dans un foyer de la rue des Caroubiers puis l’aurait transportée dans une impasse de la rue François-Meunier , à une centaine de mètres, là où le défunt a été retrouvé.
Un quinquagénaire a été retrouvé sans vie lundi à Genève. Le meurtrier présumé, arrêté, n’aurait pas supporté ses ronflements.
Fabiano Citroni - le 06 juillet 2010, 23h03
Le Matin
Tué pour avoir ronflé trop fort. Selon nos informations, ce serait pour cette raison qu’un homme d’une cinquantaine d’années a perdu la vie dans la nuit de dimanche à lundi dans le quartier des Acacias, à Genève. Le meurtrier présumé, un individu de 39 ans, a été interpellé peu après les faits et prévenu de meurtre.
La police et la juge d’instruction en charge de l’enquête se montrent peu loquaces sur cette affaire. Selon une source policière, le drame se serait joué dans un foyer de la rue des Caroubiers qui accueille des personnes handicapées physiques ou mentales, au bénéfice d’une rente AI ou dont le handicap est reconnu par l’AI. Dans la nuit de dimanche à lundi, un pensionnaire aurait donc agressé un autre pensionnaire à qui il reprochait de ronfler trop fort. Le meurtrier présumé aurait ensuite transporté le corps de la victime à l’extérieur de l’établissement et l’aurait laissé dans la rue François-Meunier, située à une centaine de mètres. Comment la victime a-t-elle été tuée? Est-elle morte lors de l’agression subie dans le foyer? L’enquête permettra de répondre à ces questions.
Lorsque les policiers sont arrivés sur place, vers 2 h 30, ils ont constaté le décès du quinquagénaire. «Ce dernier présentait une lésion à la tête. Il n’a pas pu être formellement identifié», précise le porte-parole de la police Philippe Cosandey, ajoutant que l’auteur présumé a été rapidement interpellé.
La scène filmée?
«J’ai été réveillée par l’arrivée des policiers. Depuis mon appartement, j’ai pu voir que la victime se trouvait derrière un bac à fleurs situé dans une impasse. Je n’ai vu que ses jambes, il portait un jean», confie une habitante de l’immeuble. Un autre voisin a sa petite idée sur ce qui a permis d’arrêter le meurtrier présumé. «L’endroit où la victime a été trouvée se trouve en face des bureaux de Japan Tobacco International. Cette entreprise emploie des agents de sécurité la nuit. C’est l’un d’eux qui a dû alerter la police. Par ailleurs, cette entreprise a placé de nombreuses caméras autour de ses locaux. Il se pourrait très bien que la scène ait été filmée.» Qu’en est-il? Impossible de le savoir, la juge d’instruction Diane Kronbichler ne souhaitant pas, en l’état, donner des détails sur le meurtre.
http://www.lematin.ch/actu/suisse/ronfle-tue-297302
Le meurtrier présumé aurait agressé la victime dans un foyer de la rue des Caroubiers puis l’aurait transportée dans une impasse de la rue François-Meunier , à une centaine de mètres, là où le défunt a été retrouvé.

Un quinquagénaire a été retrouvé sans vie lundi à Genève. Le meurtrier présumé, arrêté, n’aurait pas supporté ses ronflements.
Fabiano Citroni - le 06 juillet 2010, 23h03
Le Matin
Tué pour avoir ronflé trop fort. Selon nos informations, ce serait pour cette raison qu’un homme d’une cinquantaine d’années a perdu la vie dans la nuit de dimanche à lundi dans le quartier des Acacias, à Genève. Le meurtrier présumé, un individu de 39 ans, a été interpellé peu après les faits et prévenu de meurtre.
La police et la juge d’instruction en charge de l’enquête se montrent peu loquaces sur cette affaire. Selon une source policière, le drame se serait joué dans un foyer de la rue des Caroubiers qui accueille des personnes handicapées physiques ou mentales, au bénéfice d’une rente AI ou dont le handicap est reconnu par l’AI. Dans la nuit de dimanche à lundi, un pensionnaire aurait donc agressé un autre pensionnaire à qui il reprochait de ronfler trop fort. Le meurtrier présumé aurait ensuite transporté le corps de la victime à l’extérieur de l’établissement et l’aurait laissé dans la rue François-Meunier, située à une centaine de mètres. Comment la victime a-t-elle été tuée? Est-elle morte lors de l’agression subie dans le foyer? L’enquête permettra de répondre à ces questions.
Lorsque les policiers sont arrivés sur place, vers 2 h 30, ils ont constaté le décès du quinquagénaire. «Ce dernier présentait une lésion à la tête. Il n’a pas pu être formellement identifié», précise le porte-parole de la police Philippe Cosandey, ajoutant que l’auteur présumé a été rapidement interpellé.
La scène filmée?
«J’ai été réveillée par l’arrivée des policiers. Depuis mon appartement, j’ai pu voir que la victime se trouvait derrière un bac à fleurs situé dans une impasse. Je n’ai vu que ses jambes, il portait un jean», confie une habitante de l’immeuble. Un autre voisin a sa petite idée sur ce qui a permis d’arrêter le meurtrier présumé. «L’endroit où la victime a été trouvée se trouve en face des bureaux de Japan Tobacco International. Cette entreprise emploie des agents de sécurité la nuit. C’est l’un d’eux qui a dû alerter la police. Par ailleurs, cette entreprise a placé de nombreuses caméras autour de ses locaux. Il se pourrait très bien que la scène ait été filmée.» Qu’en est-il? Impossible de le savoir, la juge d’instruction Diane Kronbichler ne souhaitant pas, en l’état, donner des détails sur le meurtre.
http://www.lematin.ch/actu/suisse/ronfle-tue-297302

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.