Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Ennemis dans le sommeil

Ennemis dans le sommeil

 

      
Partager  
Les hommes dormiraient mieux en couple, les femmes mieux seules. Normal: il ronfle et elle est insomniaque
Renaud Michiels - le 15 octobre 2009, 23h37
Le Matin
0 commentaires
Les hommes viennent de Mars. Les femmes de Vénus. C'est connu, ces deux ne sont pas faits pour s'entendre. Mais les problèmes de cohabitation entre les sexes ne connaissent aucune trêve: le sommeil déchire lui aussi hommes et femmes. Il ronfle, elle est insomniaque. Elle lui donne des coups de pied, lui des baffes... Plus étonnant encore: la femme dort mieux seule, l'homme, lui, en couple, expliquait le Blick am Abend de mercredi. Bref, c'est l'incompatibilité totale. Voici ce qui sépare Martiens et Vénusiennes.
Elle a besoin de sommeil
D'abord, il existe une petite inégalité face au sommeil. Les femmes dorment plus - 11 minutes en moyenne, selon une étude canadienne. Et elles ont aussi davantage besoin de sommeil. «Une quinzaine de minutes de plus», explique le Dr Jean-Yves Sovilla, médecin répondant du Centre de médecine du sommeil et de l'éveil (CMSE) de Genolier (VD). Jusque-là, rien de grave: la différence n'est médicalement pas significative.
Il ronfle
Le mâle ronfle. Selon une étude française, entre 40 et 65 ans, 63% des messieurs ronflent épisodiquement. Contre 37% des dames. Quant à l'apnée du sommeil, la forme pathologique du ronflement, elle touche cinq fois plus les hommes: 5% contre 1%, selon le Dr Sovilla. «C'est le problème No 1 des couples, explique-t-il. D'ailleurs les hommes consultent poussés par leur conjointe, qui vit parfois un calvaire ou en arrive même à dire: «Soit tu te soignes, soit je m'en vais.» Les ronflements impliquent même un second problème conjugal. «Parfois, explique le spécialiste, les femmes se couchent avant pour pouvoir s'endormir avant que la scierie ne se mette en marche. Mais ce n'est pas idéal pour le couple. La plupart des problèmes du sommeil font deux malheureux.»
Elle a le sommeil léger
Monsieur turbine, donc, et réveille madame. D'autant qu'elle a le sommeil léger. «Les femmes sont plus sensibles aux perturbations extérieures, détaille le Dr Philippe Kehrer, responsable du Centre du sommeil de Genève. Pour un même bruit, elle se réveillera tandis que l'homme continuera à dormir. Il y a un lien avec la maternité: traditionnellement, ce sont les femmes qui se levaient pour s'occuper du bébé.»
Elle est insomniaque
Ce n'est pas tout: une fois éveillées, les femmes ne se rendorment pas toujours. «Elles souffrent significativement plus d'insomnie», note le Dr Sovilla. «Que ce soient des problèmes d'endormissement, de réveils nocturnes ou d'éveils précoces, précise le Dr Kehrer, l'insomnie est la perception d'un mauvais sommeil lié à des effets sur les journées: fatigue, irritabilité, etc. Résultat, les femmes prennent aussi plus de somnifères que les hommes. Et ces problèmes s'aggravent momentanément durant la grossesse ou la ménopause.»
Elle a les jambes qui s'agitent
Non seulement les femmes sont plus insomniaques, mais elles souffrent aussi davantage du syndrome des jambes sans repos - mouvements incontrôlés des jambes qui empêchent de s'endormir ou réveillent. Parfois, cette pathologie nuit aussi au conjoint. «Ce n'est pas fréquent, explique le Dr Kehrer, mais il arrive que ces mouvements empêchent l'autre de s'endormir. Ou qu'un coup de pied parte pendant la nuit.»
Parfois, il la frappe...
Plus surprenant mais rare, il arrive que les coups fusent durant la nuit. «Quand on rêve, explique le Dr Sovilla, on est paralysé. Mais pour ceux - et ce sont surtout des hommes - qui connaissent des épisodes de somnambulisme ou des troubles du comportement en sommeil paradoxal, cette paralysie disparaît.» Et alors? «Si on est agressé dans un rêve, on se défend. Le voisin de lit peut donc réellement écoper de coups ou de gifles. Il est même arrivé de retrouver un homme à califourchon sur son épouse et tentant de l'étrangler!»
Et il profite d'elle
Au final, on a l'impression que le sommeil à deux, c'est l'enfer et qu'il ne reste plus qu'à faire lits séparés. Et on comprend mieux pourquoi les femmes préfèrent dormir seules qu'avec un ronfleur. Reste une énigme: pourquoi les messieurs dormiraient-ils mieux auprès de leur moitié? «J'imagine que l'homme se sent protégé, répond le Dr Sovilla. Il doit se dire que, si la maison brûle, elle le réveillera...» Selon John Dittami, l'auteur de l'étude de l'Université de Vienne, il s'agirait d'un comportement ancestral, car à l'échelle de l'évolution on ne dort pas à deux depuis si longtemps. Ainsi, l'homme assimilerait la présence de sa douce et tendre à celle sécurisante du groupe.
Heureusement qu'ils s'aiment
Reste une raison de supporter l'autre: les galipettes. «Je ne crois pas qu'il existe une étude détaillée sur le sujet, sourit le Dr Kehrer. Mais on sait que le plaisir sexuel détend et a un effet calmant. Ce qui est très bon pour le sommeil.»
Les hommes dormiraient mieux en couple, les femmes mieux seules. Normal: il ronfle et elle est insomniaque
Renaud Michiels - le 15 octobre 2009, 
Le Matin
Les hommes viennent de Mars . Les femmes viennent de Vénus . Il est connu , ces deux sont faits pour s'entendre . Mais les problèmes de cohabitation entre les sexes ne connaissent pas de trêve: le sommeil sépare aussi les hommes et les femmes. Il ronfle , elle est insomniaque . Elle le frappe , le gifle ... Encore plus surprenant : les femmes arrivent à mieux dormir seules , l'homme , lui , en couple, a expliqué le Blick am Abend. En bref, ce qui est totalement incompatible . Voici ce qui sépare Martiens et Vénusiens .
Elle a besoin de dormir
Tout d'abord, il ya une légère différence dans le sommeil . Les femmes dorment plus - 11 minutes en moyenne , selon une étude canadienne. Et elles ont aussi besoin de plus de sommeil . " Quinze minutes de plus », explique le Dr Jean- Yves Sovilla , médecin  consultant du Centre de médecine du sommeil et de l'éveil ( CMSE ) de Genolier (VD) . Jusque-là , rien de grave : la différence n'est pas cliniquement significative.
il ronfle
Les ronflements de sexe masculin. Selon une étude française , entre 40 et 65 ans, 63% des hommes ronflent occasionnellement . Contre 37% des femmes . Comme pour l'apnée du sommeil, la forme pathologique du ronflement, le ronflement affecte les hommes cinq fois plus : 5% contre 1% , selon le Dr Sovilla . " C'est le problème n ° 1 des couples , dit-il . D'ailleurs les hommesconsultent  poussés par leurs épouses , qui vit parfois un cauchemar ou  va même dire : . " Soit tu te fait soigner , ou je pars . " Le ronflement implique  même un deuxième problème de mariage. « Parfois , dit le spécialiste , les femmes s'endorment  avant pour être capable de s'endormir avant le bruit de scierie ne démarre. Mais ce n'est pas idéal pour le couple. La plupart des problèmes de sommeil rendent tous les deux malheureux. "
Elle a le sommeil léger
M. turbine, puis réveille madame. D'autant plus qu'elle a un sommeil léger. «Les femmes sont plus sensibles aux perturbations extérieures , explique le Dr Philippe Kehrer , responsable du Centre du sommeil de Genève. Pour le même bruit , elle se réveille alors que les hommes continuent à dormir. Il ya un lien avec la maternité , traditionnellement , ce sont les femmes qui se lèvent s'occuper du bébé " .
(...), lire la suite: 

 

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.