Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Apnée du sommeil: des exercices de la langue pour réduire les symptômes?

Apnée du sommeil: des exercices de la langue pour réduire les symptômes?

14 mai 2009 – Suivre un programme d’exercices de la langue et des muscles des voies respiratoires pourrait aider à réduire les symptômes de l’apnée du sommeil, selon des chercheurs brésiliens.

L’étude1 a été menée auprès de patients qui ont suivi une série d’exercices de respiration et de mastication, de même que des exercices faciaux impliquant la langue, le palais mou et les parois du pharynx. Selon les résultats, les participants qui ont suivi le programme d’exercice ont réduit de 39 % la gravité de leurs symptômes d’apnée. Ils ont amélioré la qualité de leur sommeil et ont diminué l’intensité ainsi que la fréquence des ronflements et des périodes de somnolence durant la journée.

Après le traitement, 10 des 16 patients qui souffraient d’apnée modérée2 ne présentaient que des symptômes légers, et certains ne présentaient plus de symptômes. Les 15 patients du groupe témoin ont conservé les mêmes symptômes d’apnée.

« Chez certains patients, l’apnée du sommeil est causée par une fatigue des muscles et des tissus de la gorge », explique le Dr Frédéric Series, pneumologue et responsable médical du Laboratoire du sommeil à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (Hôpital Laval).

« Il est intéressant de constater qu’un entraînement peut améliorer les symptômes de l’apnée du sommeil, mais cette région est complexe. La clef est de stimuler l’ensemble des muscles de cette région et non un ou deux muscles isolés qui pourraient nuire à l’ouverture de la gorge », ajoute-t-il.

Des exercices exigeants

Au cours de l’étude, 31 patients de 25 ans à 65 ans souffrant d’apnée du sommeil ont été soumis à une série d’exercices quotidiens dérivés des thérapies du langage. Les participants étaient répartis en deux groupes, l’un suivait le programme d’exercices durant trois mois, l’autre effectuait des exercices placebo consistant à une séance de respiration intense durant 30 minutes et trois lavages des voies nasales par jour.

Le Dr Series trouve exigeant le programme d’exercices auquel ont été soumis les participants à l’étude brésilienne : « Les recherches mériteraient d’être poursuivies pour voir comment les patients pourraient être incités à mettre ces exercices en pratique au quotidien. »

Voici quelques exemples d’exercices :

  • Exercices du palais mou : prononcer une voyelle de façon intermittente et continue pendant 3 minutes.
  • Exercices de la langue : une série de quatre exercices de 3 minutes chacun dans lesquels le patient déplace sa langue dans sa bouche de différentes manières le long du palais, en exerçant une pression.
  • Plusieurs exercices d'inspiration et d'expiration avec vocalises et des exercices de mastication et de déglutition à inclure lors des repas.

Une étude3 publiée en 2005 avait démontré que la pratique régulière du didjeridoo (trompette des aborigènes d’Autralie) pouvait améliorer le syndrome d’apnée du sommeil en tonifiant les muscles des voies respiratoires.

 

Emmanuelle Bergeron – PasseportSanté.net

 

1. Guimarães KC, Drager LF, et al. Effects of oropharyngeal exercises on patients with moderate obstructive sleep apnea syndrome, Am J Respir Crit Care Med. 2009 May 15;179(10):962-6.
2. On parle d’apnée modérée lorsque l’indice d’apnée, soit le nombre de périodes d'apnée par heure de sommeil est de 15 à 30 et d’apnée légère pour 5 à 15 anomalies respiratoires/heure.
3. Puhan MA, Suarez A, et al. Didgeridoo playing as alternative treatment for obstructive sleep apnoea syndrome: randomised controlled trial. BMJ. 2006 Feb 4;332(7536):266-70.

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.