Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Apnée du sommeil chez bébé : comment la détecter

Apnée du sommeil chez bébé : comment la détecter

Chez bébé, le ronflement peut sembler banal, mais dans certains cas, il peut en réalité s’agir d’apnée du sommeil !

Cette maladie touche 1 à 2% des enfants, en particulier ceux âgés de 2 à 7 ans et doit être dépistée et traitée en raison des possibles complications qui peuvent survenir à plus long terme.

Afin de mieux comprendre et savoir détecter les signes de cette maladie chez bébé et l’enfant, Bien-être-bébé vous éclaire sur le sujet.

 
Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

On définit le syndrome d’apnée obstructive du sommeil comme étant la survenue d’interruptions momentanées de la respiration durant le sommeil.

Chez l’adulte, ces interruptions sont de l’ordre de 5 à 6 fois par heure, pendant 10 secondes. A cette fréquence, les apnées du sommeil causent la désorganisation du sommeil et une oxygénation insuffisante du sang. Les personnes les plus touchées sont le plus souvent en surpoids.

Chez bébé, on diagnostique l’apnée du sommeil lorsque les interruptions de la respiration sont de l’ordre de 4 apnées par heure d’une durée de 5 secondes.

 
Les causes de l’apnée du sommeil

Les apnées obstructives du sommeil sont dues à une obstruction des voies aériennes supérieures, provoquée par un relâchement anormal des muscles de la gorge et de la langue, et, ou une anomalie anatomique, le tout entraînant une fermeture complète du passage aérien. Cela se traduit par des ronflements entrecoupés par les interruptions respiratoires.

Ces interruptions répétées de la respiration durant la nuit entraine une mauvaise oxygénation du sang et par conséquent du cerveau, obligeant le dormeur à rester en phase de sommeil léger pour garder un passage aérien suffisant, d’où la désorganisation du sommeil. Or le sommeil léger ne permet pas de véritablement récupérer durant le sommeil.

Il existe diverses causes d’apnée du sommeil :

    * La présence de grosses amygdales, souvent dues à des angines ou rhinopharyngites à répétition, est la cause la plus récurrente chez bébé
    * Une déviation de la cloison nasale
    * Une malformation des voies respiratoires
    * Rhinites, sinusites, etc.

 
Les 3 formes d’apnée du sommeil

    * L'apnée obstructive est la forme la  plus courante: les muscles de la gorge se relâchent, diminuant puis refermant complètement l’accès de l’air vers les poumons.  

    * L’apnée centrale est due à un trouble neurologique : au cours du sommeil, la commande nerveuse des muscles respiratoires s’interrompt, provoquant un arrêt de tout effort respiratoire.

    * L’apnée mixte : il s'agit d'une apnée centrale suivie d'une apnée obstructive.

 
Les Symptômes

Dans tous les cas, les symptômes provoqués sont les mêmes :

    * ronflements entrecoupés par des pauses à l'occasion des apnées, suivies d’une reprise bruyante de la respiration
    * sueurs nocturnes
    * sommeil agité et réveils fréquents
    * difficulté à se lever le matin
    * maux de tête matinaux
    * fatigue pendant la journée ou, au contraire, hyperactivité
    * difficultés de concentration

Bien qu’elles se réveillent plusieurs fois par nuit pour respirer, la majorité des personnes atteintes d’apnée du sommeil ne s’en rendre pas compte !

 
Les Conséquences

Chez bébé, l’apnée du sommeil peut compromettre sa croissance et entraîner des troubles du développement psychomoteur et intellectuel.

Chez l’enfant plus grand, on note particulièrement des difficultés de concentration et une diminution des performances scolaires.

Si le syndrome n’est pas pas diagnostiqué et traité assez tôt, des complications peuvent intervenir à long terme :

    * hypertension artérielle pulmonaire
    * troubles du rythme cardiaque
    * insuffisance respiratoire chronique

Pour éviter ces complications, un dépistage s’impose.     

 
La consultation

Lors de la consultation, un examen ORL est effectué afin de rechercher des anomalies anatomiques pouvant être à l'origine de l'obstruction des voies aériennes supérieures.

L’examen principale repose toutefois particulièrement sur la polysomnographie : il s’agit d'enregistrer le sommeil, à la maison ou dans un centre spécialisé, pour mettre en évidence les apnées, enregistrer le rythme cardiaque, les mouvements respiratoires, la concentration en oxygène du sang et l'activité cérébrale pendant le sommeil.

 
Les traitements

Le traitement des apnées du sommeil doit être adapté à chaque patient selon l'importance des apnées constatées.

    * La pression positive continue (PPC) au cours du sommeil est le principal traitement actuel : grâce à un masque nasal qui envoie un débit d'air continu dont la pression permet de maintenir les voies aériennes ouvertes, les apnées sont supprimées et la qualité du sommeil amélioré. Ce traitement est relativement efficace dans les cas peu sévères, mais doit être utilisé en permanence toutes les nuits.

    * Le traitement positionnel est également utilisé dans les cas d'apnées du sommeil peu sévères,

    * Ainsi que les prothèses d'avancement mandibulaire (de la mâchoire inférieure): en exerçant une poussée sur la mâchoire, la prothèse dégage la base de la langue lorsque celle-ci s'oppose au passage normal de l'air.

    * Lorsque le patient présente une anomalie anatomique, un traitement chirurgical peut être effectué, concernant les amygdales, le voile du palais, la correction d'une déviation de la cloison nasale.
lire la suite...

Tél : 01 42 66 45 85

du Lundi au Vendredi

de 9h à 19h

72 boulevard de Courcelles

75017 PARIS

Métro Courcelles

Recherche sur le site


Groupe Santé Sommeil

Le groupe médical Santé Sommeil a pour vocation de diagnostiquer et traiter les troubles du sommeil et de la veille chez l’adulte et l’enfant.